Gérer votre absentéisme en entreprise

Plus il y a d’absentéisme, mieux c’est pour mon entreprise !

« Plus il y a d’absentéisme, mieux c’est pour mon entreprise ! » m’a dit il y a quelques semaines un chef d’entreprise quand je lui ai proposé une démarche de Gestion et de Prévention de l’Absentéisme.

Face à l’érosion continuelle du chiffre d’affaires et donc de marge à laquelle son entreprise faisait face depuis plusieurs années, ce chef d’entreprise estimait qu’un fort absentéisme de son personnel lui permettait d’éviter de licencier puisque les IJSS prenaient le relais donc allégeaient sa masse salariale.

Face à cette situation assez étonnante, j’ai voulu établir une analyse de la situation de cette entreprise car il s’agissait, en apparence, d’un total contrepied de tout ce que nous aidons à mettre en place, une amélioration des conditions de travail qui s’accompagne d’une performance accrue de l’entreprise par la réduction de l’absentéisme.

Il apparaît de cette analyse que la baisse du chiffre d’affaire subie par cette entreprise était conjoncturelle, les concurrents étant également touchés par cette érosion sur ce marché mature.

La première conséquence a été le départ de commerciaux, ceux-ci ne parvenant plus à atteindre des objectifs toujours plus hauts et déconnectés du marché. La réduction de masse salariale qui en a résulté a donné un ballon d’oxygène à très court terme à l’entreprise. Mais ensuite il ne restait plus soit que les commerciaux trop rétifs au changement (ce qui n’est pas bon signe pour un commercial) soit de nouveaux embauchés qui repartaient assez vite car ils se rendaient vite compte de l’impossibilité de toucher les primes.

La conséquence qui résulte de cette force commerciale déstabilisée par un fort turn over et avec un dynamisme en berne est une baisse encore plus forte de chiffre d’affaire ; le cercle vicieux est enclenché.

Il ressort de cette brève analyse le lien fort entre stratégie d’entreprise et absentéisme : une mauvaise vision, ou vision à très court terme, peut mettre en péril l’entreprise. Inclure un paramètre aussi important que l’absentéisme dans sa stratégie permet, outre une amélioration des conditions de travail et des gains de valeur ajoutée importants, une rétention des compétences et un dialogue social gages de réactivité et de flexibilité qui sont les impératifs de survie pour les entreprise à l’heure actuelle.

Petite information de dernière minute : les comptes 2013 de l’entreprise citée ci-dessus vont montrer une perte assez importante.


Catégorie : Taux Absentéisme
Mots clés : Absentéisme, Chiffre d'Affaires, Conditions de travail, Entreprise, Marge, Réduction
Publié par : Gurvan COLLIN

Laissez une réponse !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *